Et le Démontage continu


Nous étions une dizaine de bénévoles samedi dernier dans le hangar aux avions (qui peut être dans un avenir proche pourrait s’appeler le hangar de la loco…)

Hangar qui, en passant, n’a peut être jamais vu la queue d’un avion, mais nous en reparlerons plus tard.

Deux lourdes tâches nous attendaient.

– En effet, ils s’agissait de déposer le régulateur haute pression situé dans le dôme vapeur. Celui-ci avait été préalablement préparé en lui injectant une bonne dose de dégrippant et en débloquant tout les boulons l’attachant. La chose fut faite sans trop de difficulté.

L’objet fut descendu de la machine puis entreposé avec son petit frère, le régulateur basse pression, sur une palette et remisé pour quelques temps.

– L’autre opération beaucoup plus compliquée fut la dépose des soupapes de sécurités se trouvant devant le poste de conduite.

Le travail à plus de 4M de hauteur, sur une plateforme instable n’est pas toujours très facile. Le risque de chute est important. C’est pourquoi nous avons installé provisoirement un dispositif “anti chute” rudimentaire mais efficace. Ce dispositif sera complété bientôt par une “ligne de vie” conventionnelle, nous permettan de travailler en sécurité. Ces mesures passives n’empêche évidemment pas de respecter les plus élémentaires règles de prudence.

 

revenons à nos soupapes, pour cette opération, une clef plate d’un gabarit disons assez généreux, avait été confectionnée spécialement. Une rallonge avait été préparée ce qui devait nous permettre avec un bras de levier important de desserrer ces pièces bloquées depuis sa dernière révision de la machine. Après un usage intensif du chalumeau par notre amis Jean Louis, la première soupape a commencé à se desserrer lentement, pour finir sur une palette en attente de sa jumelle, qui malgré des efforts intenses de trois costauds, n’a jamais voulu se désolidariser de la chaudière. La fatigue et la chaleur nous ont fait abandonner l’exercice, mais nous n’allons pas capituler, nous poursuivrons notre action dans les semaines qui suivent.

Et pendant ce temps là, le démontage des tôles de parement de la chaudière a commencé, et Michel imperturbable, poursuivait sa découpe de vieux rails, dans le but de récolter quelques euros supplémentaires, dont l’association a bien besoin.

Nous attendons avec impatience le branchement à l’assainissement des nouveaux blocs sanitaires livrées par la fondation quelques mois auparavant. Nos conditions de vie seront plus agréables et permettrons à des personnes venant hors département de rester sur les lieux de la restauration plus longtemps dans de bonnes conditions.

Nous préparons toujours avec la municipalité de Saint Pierre Des Corps, les journées du patrimoine. Nous invitons les membres de l’association qui demeurent sur l’agglomération tourangelle à nous rejoindre afin de préparer cette manifestation. Nul connaissance technique n’est demandée sauf un peu de bonne volonté pour nous aider dans notre (immense) tâche.

 

A bientôt a la loco

Serge L.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.