2017, la fin se rapproche


Le week end dernier, nous avons attaqué la 22ème séance de travail de l’année 2017.

La semaine fut déjà bien chargée avec le changement de position du tender, ce dernier ayant été placé devant la locomotive.
Celle-ci  est à présent bien positionnée pour préparer le futur grutage de sa chaudière.
Mais avant de penser au levage et de pouvoir déposer cette dernière, il était impératif de s’assurer de la faisabilité de l’opération.
Bien nous en a pris, car si la totalité des fixations ont bien été déposées, les années et surtout la rouille sont aussi passées par là et semble ne pas vouloir nous faciliter la vie.
C’est notamment le cas au niveau des plaques de frictions qui se trouvent sur l’avant des flans de la boite à feu et qui rentrent dans le châssis.

l’intervalle infime qui existe entre la boite à feu et le châssis a été comblé par la rouille qui a gonflé et qui empêche pour le moment tout mouvement.

Mais c’est sans compter notre obstination qui a commencé doucement à payer en fin de séance.

Et comme c’est souvent le cas dans les associations, il nous a fallut également réviser les vérins de levage, car bien souvent, il faut commencer par réviser les outils, avant de pouvoir s’en servir.

Mais comme la sécurité n’a pas de pris, c’est le minimum que l’on puisse faire pour travailler dans de bonnes conditions.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *